Fashion : Africa is the new black…

L’Afrique en général et l’Afrique sub saharienne en particulier fut longtemps écartée des tendances de la mode… on regardait depuis l’Europe avec une certaine condescendance et une certaine ignorance, les modes et traditions africaines… Difficile de s’imaginer quand on est blanc avec une chemise telle que celles de Mandela, difficile pour une femme blanche de porter un boubou ou d’arborer des tresses sur cheveux blonds sans être un peu ridicule. Le look et la mode africaine fut longtemps considérée comme simple, simpliste et dénuée de profondeur… On lui préférait alors le new age, les tendances asiatiques épurées ou même à un certain moment les options orientales.

Mais le monde change et l’Afrique change. En fait, elle n’a jamais changé, mais le regard qu’on lui porte change. En effet, Leopold Sedar Senghor avait publié dans les années 80 un ouvrage sublime sur la femme africaine… des mannequins portaient l’élégance naturelle des femmes africaines. Mais depuis peu, de nombreux africains ou afro européens ou américains portent une nouvelle image de l’Afrique. On le voit sur Instagram ou Facebook, les photos sont flagrantes… il est loin le boubou.

J’en veux pour preuve la récente apparition de la super marque « Maison Chateau Rouge » au Bon Marché à Paris, le succès à venir de la foire AKAA à Paris ou encore Art Press Yourself, toujours à Paris qui laisse la part belle à ceux qui créent, inspirés par l’Afrique. Artistes, galeristes, mais aussi chefs d’entreprises ou marques naissantes, ces gens arrivent et avec eux une nouvelle tendance, profonde de la mode.

J’en veux pour preuve la sortie prochaine (11 novembre 2016) du premier city guide sur l’Afrique à Paris, Little Africa ou la création depuis 1 an d’une passerelle inédite visant à faire la promotion de nouvelles marques africaines avec Mon Ambassade.

L’Afrique sort de son ghetto fashion et grâce à la lumière apportée par de nombreux créateurs, éclaire le monde de la mode et de la création artistique. Ainsi, j’essaierai de dédier plus d’article à cette mode naissante à ces tendances profondes.

Pour l’instant, on peut continuer à sourir en admirant les sapeurs mais les black dandys sont en embuscade, le Wax se libère et se propage… Il sera subtile, universel, multicolore… arc en ciel.

Bref, qu’on se le dise, comme il est d’usage de le dire dans ce milieu de la mode, Africa is the new black

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *