Partir vivre en Afrique du Sud: mode d’emploi !

L’Afrique du Sud, malgré ses nombreux défauts est un pays attractifs pour bien des étrangers. Un pays neuf, plein d’espoir, une croissance à 1 gros chiffre et un potentiel énorme, tout cela marié à une économie libérale et cependant bien organisée, voici ce qui attire. Il y a plusieurs moyens de partir vivre en Afrique du Sud pour quelques mois ou bien plus… voici quelques pistes :

Etudier :

L’Afrique du Sud fournit relativement facilement des visas pour les étudiants. Les universités fameuses du pays (principalement basées au Cap ou Johannesburg) et quelques grandes écoles accueillent de nombreux étudiants étrangers. Rien de plus simple, il suffit de remplir de très nombreux formulaires collectables en ligne ou plus aisément auprès de l’ambassade d’Afrique du Sud et de foncer. L’idéal étant que votre université ou école ait un partenariat avec une école locale.

Travailler :
Il existe 3 façons d’aller travailler en Afrique du Sud. La plus simple est bien évidemment d’être muté. Dans ce cas votre entreprise fera un permis de travail pour vous qui sera purement attaché à votre entreprise. L’inconvénient, si vous êtes marié ou en couple, c’est que votre conjoint, lui, n’y aura pas droit. Mais c’est sans aucun doute la voie royale… avec le salaire qui va avec. Ensuite, on peut aussi se faire embaucher localement. Pour cela, l’idéal est de commencer des recherches depuis la France, aller en Afrique du Sud pour prospecter, faire des entretiens puis revenir avec leur accord pour lancer avec l’entreprise, les formalités d’obtention de permis de travail. Ces démarches furent depuis longtemps assez difficiles à mener à terme et notamment pour des francophones et blancs. L’affirmative action cumulée avec une politique immigrationniste assez ferme rendaient cela très compliqué… et cher pour les entreprises. Mais depuis, selon mes informations, sans que ce soit devenu une promenade de santé, c’est possible et relativement aisé, à condition que l’entreprise qui vous embauche soit motivée (et habituée à ce genre de démarche). Puis on peut ouvrir son entreprise enfin, venir avec un capital minimum et avoir un projet d’entreprise bien calé et de vrais investissements à faire dans le pays. Cette démarche comme toute démarche en Afrique du Sud n’est pas aisée mais une fois les méandres de l’administration sud africaine bien compris, on s’en sort quasi indemne.

Juste y vivre et pourquoi pas s’y marier
On peut aussi pour les rentiers, décider de s’acheter un pied à terre en Afrique du Sud. Sans que cela soit particulièrement simple, l’accès à la propriété est aisé pour les étrangers. On ne retrouve pas ces règles protectionnistes impossibles. On peut donc acheter son petit appart au Cap, sa réserve dans le Nord ou sa maison avec piscine. Mais comme ailleurs, sauf à chercher le bien atypique que personne ne veut, les prix de l’immobilier ne seront pas extrêmement bas. Mais si votre échelle de valeur, c’est Paris intra muros… alors foncez ! C’est le paradis. On peut aussi trouver l’amour et se marier car le mariage blanc est là bas comme ailleurs, puni par la loi. Alors, il vous faudra attendre quelques années avant de pouvoir prétendre à la résidence permanente (le graal) mais vous serez bien partis pour devenir un vrai sud africain. Ce qui est fascinant, c’est que l’on vous offre assez rapidement le droit de voter aux élections et même aux élections présidentielles…

Mais, même si ce discours se veut léger et volontairement volontaire et si votre souhait de devenir un peu ou complètement sud africain devient réalité, être confronté à l’administration sud africaine est un vrai rite de passage. Cette administration et particulièrement celle des Home Affairs (équivalent de notre ministère de l’intérieur) est très tatillonne, très précise, très fatigante aussi. Mais pour vous initier à tout cela et déjà mettre un petit pied en Afrique du Sud, partez à la découverte de l’ambassade d’Afrique du Sud, dont vous apprécierez la déco vintage années 70 mais dont le personnel adorable vous assurera un bon accueil (à condition qu’il n’y ait pas trop de monde).

Mais si vous voulez partir vivre en Afrique du Sud, n’écoutez que votre instinct et votre volonté, ne craignez rien mais soyez organisés, rigoureux, déterminés et surtout persévérants… cela vaut le coup car voyager c’est bien mais vivre, c’est encore le meilleur moyen de découvrir le monde.

30 Comments on “Partir vivre en Afrique du Sud: mode d’emploi !

  1. Bonjour,
    merci pour ce blog. Est-ce que vous savez si le marriage avec un sud africain permet d’obtenir directement un permis de travail?
    Merci d’avance.
    Veronique

    • Bonjour Véronique,

      Se marier avec un ou une sud africaine (le mariage pour tous existe depuis des lustres en Afrique du Sud) simplifie largement les choses et cela de manière assez importante et rapide. Il faut toutefois savoir que depuis l’élection présidentielle, les « Home Affairs » ou ministère de l’intérieur est beaucoup plus dur sur les demandes de permis de travail et plus vigilant aussi sur les « mariages blancs »…
      A bientôt
      Fabrice

  2. Bonjour;

    Nous sommes partis en vacances en Afrique du sud l’an dernier et sommes tombés absolument raides dingues de ce magnifique pays, sa population, sa volonté d’aller de l’avant, son sourire… Ce sentiment en descendant de l’avion d’arriver chez soi, dans un pays pourtant inconnu. Bref, depuis notre retour il ne se passe pas une journée sans que mon conjoint et moi nous disions  » c’est là qu’on veut s’installer, mais comment et pour y faire quoi ?  »
    Mon conjoint souhaiterait idéalement se lancer dans l’agriculture (spécialiste en élevage laitier), moi développer ou acheter un business dans l’accueil touristique (backpacker, gites…). Alors on rêve sur internet devant les annonces, on s’y voit presque ! puis on déprime en voyant l’investissement minimum de 2.500.000 rds nécessaire pour pouvoir se lancer 🙁
    Il existerait pourtant des dérogations à cela dans certains secteurs (agro alimentaire et tourisme compris), savez vous à tout hasard ce qu’il en est réellement ? Faut il que nous redescendions immédiatement de notre petit nuage ?
    On va prendre rdv avec le consulat d’ADS de Rennes pour en savoir un peu plus, mais toutes les infos et points de vue sont bons à prendre.
    Je suis consciente que nous avons vu le coté scintillant de l’ADS lors de notre petit séjour touristique. Tout n’est pas rose, mais quel coup de cœur ! Vivement novembre prochain… D’ici là profitez pour nous !
    Merci pour votre blog, vraiment sympa .

    • Bonjour, votre enthousiasme fait plaisir à lire et je ne peux que vous encourager dans vos démarches car il ne faut pas freiner ses ardeurs surtout quand elles sont si fortes. Je ne vous dirai pas que tout est rose dans ce pays mais mon blog se veut résolument positif et il existe une belle réalité en Afrique du Sud qu’il ne faut pas occulter.

      Depuis les élections présidentielles, il y a une réelle crispation au niveau de l’immigration, de l’obtention des permis de travail… mais cela va se détendre avec le temps. Il existe beaucoup de français qui vivent en Afrique du Sud aujourd’hui et qui s’y sont installés sans un sou en poche… Il faut parfois oser.

      Il est certain qu’un petit capital peut aider. Mais mon conseil avant de vous jeter à corps perdu dans cette aventure serait de tenter de vous y installer en y travaillant. Ainsi, en quelques mois, vous saurez si le coup de foudre est vérifié et si c’est vraiment le pays où vous voulez faire votre vie.

      L’avantage de ce pays, c’est que c’est un pays qui avance, on crée sa société en 10 minutes, on peut monter vite car tout est possible; c’est un pays d’entrepreneur. Et parallèlement, c’est aussi un pays où toutes les procédures administratives sont parfois rébarbatives… on est quand même loin d’un pays désorganisé.

      Bref, rencontrez les autorités sud africaines en France, rencontrez aussi les missions économiques et chambre du commerce française en Afrique du Sud (au Cap ou à Jobourg). Les opportunités existent toujours et même si j’ai écrit ici plein de freins, je vous souhaite de concrétiser ce coup de cœur et de devenir à votre tour un promoteur de ce pays remarquable.

      Bien à vous
      Fabrice

  3. Bonjour,

    Merci pour ce blog et tous ces posts ! C’est très intéressant !
    Je suis une française vivant en Allemagne et je souhaite aller vivre à Cape town avec mon ami. J’ai reçu une offre d’emploi mais le salaire me semble très très bas. Les RH m’assure que c’est normal et que mon niveau de vie sera correct sur place mais je recherche d’autres avis.
    Le salire que l’on me propose est de 16000 rands par mois après les taxes sans assurance. Qu’en pensez-vous ? Je précise que je gagner 2300 € net en Allemagne et que je vis dans une ville moyenne du sud.
    Est-ce équivalent ?
    Merci beaucoup pour votre aide
    Cordialement,
    Anne

    • Bonjour Anne et bravo pour ce beau projet professionnel. Compte tenu du salaire que vous avez en Allemagne aujourd’hui, le salaire qui vous est proposé ne me choque pas et demeure un très bon salaire en Afrique du Sud. Pour rappel le salaire minimum est plutôt de l’ordre de 3000 Rand. Avec 16000 Rand, vous pourrez vivre correctement, certes sans grand luxe. Le plus os poste sera le logement, surtout au Cap si l’on veut être bien. Pour le reste, le coût de la vie sera largement plus bas qu’en Europe donc disons que sur le papier, vous gagnez largement en pouvoir d’achat.

      Mais, car il y a un gros « mais », je suis toujours choqué par le fait qu’en Afrique du Sud, la couverture santé et la retraite ne fassent pas partie du package de base, vous êtes jeune et en pleine santé toutefois nul n’est à l’abri de un pépin et je vous conseille tout de même de négocier une couverture sur ces points là. Pour information, lorsque j’ai lancé le projet Satyagraha House et encore aujourd’hui, proposer mutuelle santé et retraite aux salariés n’allait pas de soi pour les entreprises comme pour les salariés qui préféraient toucher l’argent plutôt que d’être protégé.

      Mon conseil est donc de foncer avec enthousiasme vers cette aventure, de tenter de négocier une couverture santé et au mieux une petite « pension fund »… Mais peut être suis-je trop français? Merci et à bientôt… En Afrique du Sud, j’espère.

  4. Bonjour Fabrice,

    Ce blog a l’air tout simplement extraordinaire, cela fait plaisir de trouver des informations récentes de qualité et surtout de magnifiques photos… ça donne envie !

    Nous partons vivre dès juillet pour 6 ans en Afrique du Sud avec mon mari et un bébé à naître dans quelques semaines, je suis donc chargée d’organiser le déménagement de ce petit monde à Durban.

    Auriez vous des conseils et informations sur les sociétés de déménagement sérieuses, des conseils sur ce qui vaut le coup d’être déménager ou plutôt acheté sur place (meubles, électroménager, équipements bébé (poussette, siège auto…)) ?

    Un grand merci si vous avez des informations à partager sur ce sujet, sinon très bonne continuation à vous !

    Lucile

    • Bonjour Lucile,

      Je vois que la date de départ en Afrique du Sud approche. Je vous envie ! Nous avons passé 5 fabuleuses années dans ce beau pays.

      Nous remettons actuellement notre maison en location. Elle est situé à Riverclub tout près du lycée française. Si vous êtes intéressés ou à la recherche d’un logement, vous pouvez me contacter,

      Merci et à bientôt

      Sylvain

  5. Bonjour j aimerai continuer mes etudes en afrique du sud niveau master et j aimerai biensur travailler comme etudiants(pas plus de 20 heures par semaine d’apres mes informations) et j aimerai savoir combien peut gagner en moyenne un etudiant avec un job etudiant
    Merci

    • Bonjour, un étudiant ne gagnera pas grand chose et surtout pour travailler, il vous faudra un permis de travail… pas si simple, mais loin d’être impossible. On ne vous attend pas… à vous de décrocher la lune. Cordialement.

  6. Bonjour.
    Ce blog ne fait que motiver mon intérêt pour l’Afrique du Sud!
    J’ai rencontré quelqu’un qui y vit et y travaille. Française j’aimerais savoir quelles sont les démarches à faire pour le rejoindre définitivement et y trouver un emploi.
    Merci d’avance pour votre aide.
    Cordialement,
    Céline

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.

      Les conditions d’immigration en Afrique du Sud ne sont pas aisées et il faut souvent s’armer de patience et de persévérance. l’idéal demeure de décrocher un emploi depuis la France puis de faire les démarches en étant aidé de votre employeur. Partir sur place sans permis et seulement avec un visa touristique de 3 mois est plus risqué et fragile… un retour en France sera souvent nécessaire si vous décrochez le Job sur place… Mais avec de la volonté, on y arrive… c’est un premier gros test pour mesurer votre motivation. Mais le fait est qu’il existe des opportunités professionnelles dans ce pays, il faut donc continuer. Bon courage.

  7. Bonjour Fabrice. Je découvre ce blog très riche en infos. J’aimerais quitter la France et démarrer une activité professionnelle en Afrique du sud dans le domaine médical. Pensez-vous que ce soit compliquée pour une femme seule expatriée de démarrer une vie la bas ou ce n’est pas différent de la France. L’installation est-elle plus facile dans certaines villes? Merci pour votre réponse.

    • Bonjour, et désolé pour cette réponse tardive. L’installation d’une femme seule en Afrique n’est jamais aisée, mais rien n’est impossible à qui est déterminé. Il vous faut avant tout faire des démarches pour obtenir un emploi et par conséquent un permis de travail. Si vous partez sans ce précieux document, vous demeurerez une touriste et rencontrerez de grosses difficultés à envisager le long terme dans ce pays. Les conditions d’entrée et d’obtention de permis de travail, sans obtenir un emploi préalable sont vraiment complexe et les chances de succès sont minces… D’autres solutions existent mais la loi sud africaine les réprouvent. je vous souhaite cependant beaucoup de chances et de volonté dans vos démarches.

      • Bonjour Fabrice,
        Je suis amoureuse d’un sud africain, comme je serai retraitée sous peu, j’aimerais savoir si mes plans pour aller vivre lã-bas seront réalistes. J’aimerais obtenir un visa de retraitėe de 3 ans pour essayer de voir si je pourrais m’adapter. J’aimerais m’acheter une petite maison et une voiture. Mon revenu de pension me permettra d’y vivre assez bien. Soit environ 34000 rands par mois. Est-ce facile pour une femme blanche d’acheter une maison dans un township puisque mon amoureux y habite? Est-ce sécuritaire?
        Pourrais-je après trois ans obtenir un visa permanent? Ou est-ce qu’il serait préfėrable de me marier? Quelles sont les conséquences d’un divorce sur mes biens? Si notre union ne fonctionnait plus?

        • Bonjour,
          Vous posez des questions qui, pour la plupart, ne trouveront leur réponse que sur place, avec l’expérience de la vie. Il est important de noter que pour obtenir le statut de résident permanent, le mariage sera sans doute la meilleure solution à terme. Je dirais ensuite que l’amour a souvent raison de toutes les contraintes, qu’elles soient liées à votre couleur de peau ou aux démarches administratives… Vous n’avez pas choisi la facilité mais j’ai envie de vous encourager dans vos démarches et vous souhaiter de réussir dans ce beau projet. Bien à vous.

  8. Bonjour Fabrice,
    Comme tous, je partage mon avis positif sur ce blog. Je suis base entre Cape Town et Bruxelles et ai développe une activité depuis 4 ans en tant que société spécialisée en relocation. L’objectif est de rendre un service sur mesure, en réponses aux multiples questions des candidats, avec un interlocuteur unique, francophone. Depuis l’aspect immigration, en passant par la recherche d’un bien a louer/acheter, et les différents contraintes administratives, nous vous mettons a votre disposition notre experience et connaissance des règles locales. Fabrice cela fait très promo mais je te rassure le cadre de cette société reste confidentiel, volontairement, et nous partageons avant tout notre enthousiasme pour ce pays et facilitons le reve de chaque particulier désireux d’y vivre. Bonne fetes de fin d’année, Lionel.

    • Bonjour Lionel,
      Nous sommes une famille avec 2 enfants de 2 et 7 ans et nous aimerions tout vendre en Belgique pour partir vivre à Cape Town…
      Je suis entrepreneur dans l âme. Pourriez-vous nous aider dans nos démarches ???
      Xavier.

      • Vous dépassez malheureusement mes compétences. Mais des organismes existent pour vous aider. Cherchez bien. Bien à vous et bonne continuation. Fabrice

  9. Bonjour, je suis intéressée avec mon mari pour acheter une maison dans la partie wilderness western cape mais nous avons peur de l’insécurité. que pouvez vous m’en dire exactement?
    Merci

    • Bonjour et merci pour votre question. Tout d’abord, s’il y a bien une année où il faut acheter en Afrique du Sud, c’est bien en 2016. Le rand est si bas que cela s’apparente à l’affaire du siècle et vous trouverez des biens de grande qualité. Vous disposez de nombreux agents immobiliers de grande qualité un peu partout. Donc également dans le région de la route des Jardins (wilderness). Pour la sécurité, cette question n’est pas réellement un souci dans cette région, plutôt préservée. Donc si vous disposez des fonds, je n’aurai qu’un mot: FONCEZ. Bien à vous. Fabrice

  10. Bonjour Fabrice, un grand merci pour votre partage de passion et de connaissances ! Nous souhaitons également nous installer en ADS et commençons à étudier notre projet sérieusement pour espérer partir dans quelques mois avec nos 2 enfants, direction le cap. entrepreneurs dans l’âme, a terme je pense qu’on essaiera de monter une petite société. Peut-être trouver un job pour commencer mais de France, ce n’est pas évident… (Lionel, si vous avez besoin de quelqu’un, n’hésitez pas à me contacter, chef d’entreprise avec mon mari je suis très polyvalente et habituée de l’administratif !).
    Comme votre 1e publication date de 2014, pouvez-vous me dire si votre ressenti est toujours le même 2 ans apres concernant le travail, l’immigration, … Il est tellement difficile de joindre le service des visas de l’ambassadeur en France !!! Que je n’ai pas de réponses à mes questions encore.
    Sandra

    • Bonjour Sandra,
      Il existe de très nombreuses opportunités pour créer son entreprise en Afrique du Sud. Mais il est vrai que les conditions d’immigration, même pour créer son entreprise, sont assez contraignantes. Mais si vous disposez de fonds suffisants, alors tout cela sera bien plus simple. Je me plains régulièrement du manque de réactivité, voire même de réponse de la part du consulat à Paris. Je conseille généralement d’appeler le consulat basé à Rennes qui bizarrement est plus réactif et coopératif. Bon courage dans ce parcours du combattant. Pour information il existe quelques entreprises de services spécialisées dans la « relocation » (terme anglais) que vous pourrez solliciter pour vous aider concrètement. Bien à vous et bon courage dans vos démarches… tenez bon!

  11. Cher Fabrice,

    Merci pour ce blog passionnant, votre enthousiasme est contagieux! Comme beaucoup, mon compagnon et moi même rêvons de l’Afrique du Sud, Cape Town en particulier et projetons de nous y installer d’ici deux à trois ans. Nous nous marions en France l’année prochaine (nous sommes deux français) et j’aimerais savoir si de ce fait il existe des visas « d’accompagnant », comme en Australie. Je ne sais pas si le terme est exact.
    Je m’explique : si lui ou moi réussissons à trouver une entreprise qui nous parraine pour un visa, le/la conjoint.e obtient un visa d’accompagnant. Ce qui n’autorise pas forcément la personne à travailler – elle doit sur place trouver également un visa travail grâce au sponsoring d’entreprise.
    Savez-vous si c’est le cas en ADS? Car lorsque vous évoquez la mutation vous semblez dire que le.la conjoint.e ne peut pas suivre (ce qui est assez étonnant dans le cas d’une mutation).

    Merci par avance pour vos retours précieux !
    Charlotte.

  12. Bonjour Fabrice
    Nous voudrions avec mon mari nous reconvertir professionnellement et nous lancer dans la gestion d’un lodge en Afrique du sud. Pouvez vous nous conseiller des personnes pour nous aider à trouver notre merveille?
    Si nous venons en avril à satyagraha house, pourrais t’on se rencontrer pour discuter?
    Cordialement
    Émilie

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.
      Je vous invite pour cela à solliciter des français qui ont vécu une aventure similaire en Afrique du Sud. Il s’agira des propriétaires du lodge Esiweni et celui, plus connu de Mopaya Safari Lodge (Michel Laforêt). Vous pouvez aussi vous rapprocher des grands gestionnaires de lodges pour simplement les manager (et apprendre à le faire). Gérer un lodge est loin d’être chose aisée mais c’est une aventure qui se tente si l’on est prêt à vivre isolé du monde, dans un univers inconnu où les codes sont différents des nôtres. Malheureusement, très souvent, je constate beaucoup de cynisme de ceux qui tentent ce genre d’aventure. Un autre lodge, Inverdoorn peut être envisagé pour prendre quelques renseignements. Mais si vous passez les différents « barrages », je vous souhaite une belle aventure de vie.

  13. Bonjour,

    Merci pour toutes ces informations intéressantes et de prendre le temps d’essayer d’aider tout le monde. En voyant tous les commentaires, je me sens moins seule dans ma galère pour essayer de m’installer en Afrique du Sud.
    Il y a maintenant environ un an et demi, j’ai fait un stage à l’Alliance Française de Durban, et je suis tombée amoureuse aussi bien de cette ville, que de mon compagnon actuel (qui est lui même sud-africain). Après de nombreux aller-retour pour lui comme pour moi entre la France et l’Afrique du Sud (et même l’Espagne..) pour se voir en attendant que je finisse mon master, je souhaite aujourd’hui pouvoir le rejoindre définitivement. Mais après de nombreuses recherches, des RDV avec avocats sur place, des coups de fils à l’ambassade, et du démarchage, rien n’abouti. En effet, on me dit qu’il me faut un contrat de travail avant de partir m’installer si je souhaite obtenir un working visa, mais tous les employeurs potentiels que je rencontre me disent que les démarches sont trop fastidieuses et qu’ils préfèrent employer des locaux ou des français avec un permis de travail. Seulement je ne trouve aucune solution qui me permette d’obtenir un permis de travail autre que ce visa. Nous avons envisagé le spousal (ou partner) visa, mais depuis 2014 il est apparemment presque impossible de l’obtenir à moins de 5 ans de relation. Je pensais que le PACS existait en Afrique du Sud mais visiblement ce n’est pas le cas. Un PACS français aurait-il une quelconque valeur là bas ? Dans le cas contraire, un mariage sud-africain me permettrait-il d’avoir un permis de séjour permanent et un permis de travail ? Y-a-t-il d’autres alternatives qui me permettent de trouver un travail sur place (sans devoir faire les démarches en France) et d’avoir un titre de séjour?
    J’espère que vous pourrez m’apporter quelques pistes supplémentaires si vous en avez le temps car je commence sérieusement à désespérer. J’ai l’impression de vraiment tourner en rond et que je n’ai aucune solution convenable. Je pars la semaine prochaine pour le rejoindre et continuer mes recherches, j’espère sincèrement ne pas être obligée de rentrer une nouvelle fois dans 3 ou 6 mois.

    Capucine

    • Bonjour Capucine, pas simple en effet de partir vivre en Afrique du Sud… cela demeure possible mais au prix d’un long périple via les autorités sud africaines qui depuis plus d’un an ont vraiment verrouillé l’obtention des permis de séjour et pire encore de travail… accrochez vous et chercher un employeur prêt à vous soutenir… cela en vaut la peine… l’amour triomphe de tout… même des permis divers. Bien à vous

  14. Bonjour Fabrice.
    Merci infiniment pour ce blog qui me fait rever…
    Nous avons vécu à joburg (bryanston) de 2009 à 2012. Nous sommes rentrés en france pour nous lancer ds la grande distribution mais voila…pas de magasin à notre goût et moi je n arrive pas à faire le deuil de la RSA sans doute dû au fait que 2 de nos enfants sont nés la bas. Bref. Nous n avons donc pas touché à notre capital et je voudrais donc savoir s il serait possible selon les nouvelles lois etc, d acheter une maison et un guest housse ou quelques chose comme le  » little tuscany » pour que je puisse enfin mettre en application ma formation en tourisme. Tous ça à Joburg .j espère avoir et été claire 🙂 merci beaucoup.

    • Bonjour, je ne pourrais pas vous répondre précisément. Mais quand on a un capital, on est en général bien recu par les autorités sud africaines. Je vous invite plutôt à contacter les autorités qui poussent (modérément) les investisseurs à s’installer dans le pays… Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *