Top safari en Afrique du Sud

Le safari est une aventure personnelle et incomparable. Il existe quelques règles et quelques zones privilégiées en Afrique du Sud mais très souvent les certitudes sont balayées par les expériences individuelles et ponctuelles.

En général, il est préférable de choisir des zones vastes où les animaux sont résidents autochtones et non déplacés. Il convient alors de choisir les grands parcs nationaux ou les plus anciennes et vastes réserves privées. Mais cela ne suffit pas, il faut aussi choisir la bonne période pour chacun. Voici un petit inventaire:

Le parc Kruger:
On peut y aller toute l’année car les animaux ne s’en échappent pas même si le domaine déjà grand comme la Belgique s’étend au delà de ces limites, vers le Mozambique à l’Est et vers les réserves privées voisines à l’Ouest. La meilleure période demeure toutefois celle où l’humidité est la plus rare et où la végétation est la moins luxuriante. Les animaux sont plus mobiles, se regroupent en troupeau et se retrouvent nombreux autour des points d’eau. Par ailleurs, la rareté de la végétation rend leur observation plus aisée. Pour être large disons que cela va d’avril à octobre avec le top entre juin et septembre. Durant le reste de l’année, on voit toujours beaucoup d’animaux mais la quête est plus longue.

Les réserves privées autour du Parc Kruger:
Privilégiez les concessions et réserves qui sont directement reliées au parc Kruger. En effet, les animaux circulant librement entre le parc national et ces zones, la diversité est plus grande et la qualité des rencontres aussi. Pas de saison préférée dès lors que vous êtes dans une belle concession. La nature des safaris (en 4X4, de nuit, de jour) permet d’aller au plus prés des animaux. Ainsi, en saison chaude, de novembre à mars, ces réserves sont inévitables. En d’autres saisons également mais elles peuvent se mixer avec des rest camp.

Hluhluwe Umfolozi:
On préférera y aller dans la période mars à novembre. Il y fait plus chaud qu’en altitude donc en saison chaude et humide, cela peut être pénible. La configuration de la réserve (vallonnée) permet de voir les animaux sur les coteaux et notamment les nombreux rhinocéros. Ne pas oublier les superbes réserves autour comme Mkuzi mais aussi les réserves privées dont la plus prestigieuse, Phinda, qui jouit d’un domaine sauvage unique capable de vous offrir le big Five en toute saison.

Pilanesberg et Madikwe:
Ces réserves du Nord Ouest sont très agréables en famille quand on veut éviter de suivre un traitement anti paludéen. Madikwe en bordure du Botswana est plus loin, donc moins fréquentée donc préférable pour faire un beau safari. Je préférerais l’hiver austral large (d’avril à octobre) car j’aime la végétation ocre. Mais en saison estivale, la chaleur broussarde rend le séjour dans certains lodges particulièrement agréable… dès lors qu’on a une piscine privée… Pilanesberg est surtout intéressant pour sa configuration vallonnée et une faune assez riche. Le problème, c’est le monde drainé par le complexe voisin de Sun City.

Kalahari (Kgalagadi Transfrontier Park):
Il s’agit de la fusion de deux parcs nationaux de part et d’autre de la frontière entre le Botswana et l’Afrique du Sud mais aussi en bordure de Namibie. J’aime particulièrement cette réserve et les safaris y sont une vraie chasse pacifique. Il faut absolument éviter les périodes trop chaudes (de novembre à mars) et envisager sérieusement cette étape excentrée pour l’hiver austral. Désert, faune et solitude, bref parfait. Hébergement un peu moyen (rest camp). Mais des sensations uniques. Mais toute l’année, pour les amateurs de raffinement et qui en ont les moyens, une réserve privée abrite un Relais & Châteaux fabuleux, Tswalu.

Je ne parlerai pas ici du Sud du pays. Si le parc d’Addo Elephant trouve encore grâce à mes yeux car sa nature est très belle, et sa faune est intéressante, les autres réserves ne sont que de grands domaines encore jeunes et dans lesquels la faune n’est pas encore digne d’une réserve africaine dédiée à la découverte aisée.

Ces quelques lignes vous auront, je l’espère, donné quelques indices… mais vous le savez, l’Afrique du Sud est belle en toute saison… mais ses visages seront alors différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *