Comment se protéger de la ruée vers l’Afrique du Sud ?

A en croire le remplissage des avions pour Johannesburg ou le Cap, quelque soit la saison, l’Afrique du Sud ne désemplit pas… Celui qui espère faire son vol sans avoir à jouer des coudes sur l’accoudoir en classe éco a autant de chance de voir d’être seul que d’être surclassé en classe Affaires… Quiconque veut réserver un voyage, un lodge, ou une jolie guest house dans la région du Cap sera forcément et invariablement éconduit… sauf à avoir une chance insolente. La ruée vers l’Afrique du Sud est bien réelle et les raisons sont simples : le rand est moins cher (attention il remonte quand même face à l’euro depuis quelques mois) et ce pays fabuleux est considéré (à juste titre) comme sûre pour le voyageur, comparé à d’autres. Comme souvent, quand une destination est « à la mode », un grand nombre de voyageurs s’en détournent… trop convenue, trop banale, l’Afrique du Sud peut, au regard de certains apparaître comme une destination qui pourrait devenir « trop » touristique. FAUX.

Tout d’abord, l’Afrique du Sud, c’est deux fois et demi la France, donc il y a un peu de place. Mais c’est comme pour tout. Quand vous venez à Paris, vous faites 3 heures de queue pour monter au sommet de la tour Eiffel… mais pas d’attente pour aller dans des quartiers annexes, plus authentiques, moins touristiques. La France est la première destination du monde. Et pourtant, les français ont-ils l’impression de vivre dans un pays trop touristique ? un pays riche (bien qu’ils n’en soient pas convaincus), ridicule (en ce moment surtout) mais magnifique, tout le monde s’y accorde.

Alors justement, l’Afrique du Sud a le juste retour de ce qu’elle mérite, le succès. Elle mérite bien cela ; surtout que pour elle, en ce moment, au niveau politique et économique, ce n’est pas la grande fête. Vous me direz qu’on en partage des choses avec ce pays… Profitez du fait qu’elle soit plus belle au regard des voyageurs pour la visiter vraiment, autrement, pour aller là où les autres ne vont pas et évitez ou diminuez la durée de séjour dans des endroits où tout le monde va.

Vous trouverez des tas d’endroits fabuleux, et branchés à leur manière (et parfois vraiment) ; mais il est vrai que le voyageur a ce stress de risquer de rater les incontournables… les big five touristiques ; comme si leur vie en dépendait ; comme si ne pas voir un site serait très grave et diminuerait la qualité de leur voyage. Socialement, la pression est très forte : « tu as été au Kruger ? », « quelle réserve privée ?» (marqueur social), « ah le Cap, quelle merveille, n’est-ce pas? ». Mais vos souvenirs de voyage les plus marquants sont ils sur les sites les plus connus ? je ne pense pas.

Alors bousculez les idées reçues et risquez le ratage de voyage (bouhhh) et partez découvrir le Karoo, Port Elizabeth, Durban, le Drakensberg (trop peu visité et sublime en été austral, bon c’est presque fini mais réservez à partir d’octobre), osez le Limpopo (au Nord du Kruger), le Kalahari, le Namaqualand, osez Johannesburg, restez-y 3 ou 4 jours, bref voyagez… Vous voulez le Cap, restez dans l’arrière pays, de petits ou grands hôtels sublimes, un art de vivre unique… Bref, il y a des moyens de vivre une Afrique du Sud disponible, pas forcément moins chère, mais plus exclusive, plus authentique… et faites le test, extrapolez cela et le monde entier devient un terrain de jeu fascinant où il convient de quitter la lumière… pour enfin la trouver…

A bientôt

One Comment on “Comment se protéger de la ruée vers l’Afrique du Sud ?

  1. Je suis entièrement d’accord. Pour avoir fait en voiture le trajet habituel du cap à port elisabeth, je confirme que notre échappée vers le Karoo est un merveilleux souvenir avec la visite de Kangoo Caves, la piste jusqu’a Prince Henri , Audtschoorn et auparavant Swellendam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *