Le Camping en Afrique du Sud

Quiconque a lu quelques articles de ce blog constatera que j’ai la faiblesse d’aimer les prestations agréables, pas forcément luxueuses mais ces hébergements qui servent le but de tout voyage en Afrique du Sud : la découverte et le plaisir. Mais récemment, le commentaire de l’un des lecteurs a attiré mon attention sur le fait que nombreux sont les globes trotters qui pratiquent le camping et qui, cela est logique, l’envisagent en Afrique du Sud.

Au même titre que l’Australie, la Nouvelle Zélande ou l’Ouest Américain, l’Afrique du Sud est un pays taillé pour la route où la tentation de la liberté qu’offre le camping est grande. Cela tombe bien, c’est possible. De nombreux lodges, hôtels et même parcs nationaux ont des « camp sites » plutôt bien aménagés avec des infrastructures remarquables (comme d’habitude). Les rest camp des parcs nationaux, Kruger en tête mais pas seulement (au Kwazulu Natal, dans le Sud aussi, dans la plupart des réserves) disposent d’espaces aménagés. En saison (c’est-à-dire lors des vacances scolaires sud africaines), il est préférable de les réserver à l’avance pour s’assurer tout d’abord de pouvoir rentrer dans ces parcs et ensuite d’y disposer d’espace.

On voit assez peu de camping cars même si avec le temps ce type de transport se développe aussi en Afrique du Sud. Mais on arrive alors à de nombreux paramètres qui selon moi ne rendent pas ce moyen de découvrir l’Afrique du Sud optimum. Tout d’abord, l’Afrique du Sud est un pays organisé, dans le sens ou chaque bout de terre appartient à quelqu’un. Le camping sauvage n’est donc ni autorisé ni d’ailleurs souhaitable. On doit donc aller dans des aires de campings déterminées et pas toujours très privées ni d’ailleurs toujours bien fréquentées. Ensuite, dès lors que l’on s’approche des villes, il est préférable selon moi d’abandonner ce type d’hébergement pour préférer les guest house ou hôtels, bref de l’hébergement plus conventionnel et néanmoins sympathique.

La raison qui pousse souvent à opter pour le camping est aussi une raison budgétaire. On souhaite payer le moins possible pour l’hébergement. Or, en Afrique du Sud et cette année plus encore, à la faveur d’un rand sud africain faible et d’une hôtellerie tout de même très abordable, on peut faire un grand voyage en Afrique du Sud, en hébergement hôtelier (ou assimilé) sans payer une fortune. Cela augmente selon moi les opportunités de rencontres, le confort évidemment mais aussi la situation.

Il existe enfin de nombreux camps de toile ; ce système n’est pas du camping car les tentes bénéficient alors de sanitaires intégrés et d’un service souvent très sympa. Malheureusement, ils ne sont pas toujours bon marché mais souvent très agréables et parfois même très luxueux.

Bref, l’aversion commune pour les insectes, le manque d’habitude des voyageurs pour les « bruits bizarres » nocturnes et la faune environnante, le manque de confort inhérent au Camping et aussi le froid qui peut être très gênant lors des périodes allant de juin à septembre sont autant de raisons pour lesquelles, je ne recommande pas de pratiquer le camping en Afrique du Sud, en tout cas pas partout et pas tout le temps. Mais il est certain qu’il existe des endroits magiques dans le Drakensberg, quelques treks camping dans le Kruger, quelques camps sites exceptionnels mais assez rares qui rendent cette expérience possible et envisageable. A condition d’être prêt à accepter la rusticité de ce type d’hébergement…

One Comment on “Le Camping en Afrique du Sud

  1. Héhé, serait-ce moi ce lecteur ayant posé des questions sur le camping? 😉

    Merci en tous cas pour cette réponse complète et… rassurante! En effet, ayant l’habitude de pays très sécuritaires comme l’Australie ou encore la Nouvelle-Zélande, on s’est posé la question de la possibilité de camper en ADS alors que nous adorons ça. Nous ne savons pas jusqu’où va l’insécurité potentielle de ce pays. Mais je pense que la réponse est claire: camper en ADS: OUI, mais le camping sauvage: NON! Noté.

    En revanche, je tiens à rajouter que, pour nous, camper ça n’est pas seulement une façon moins cher de voyager. C’est un véritable mode de vie. Ce retour aux « conditions sommaires » est une réelle façon de mieux vivre notre liberté dans le voyage ainsi que notre rapprochement avec la nature (même si les animaux d’ADS ont l’air diablement plus féroces que ceux bien inoffensifs d’Océanie…).
    Nous venons de booker pour passer quelques 10 jours au Kruger, tout sous tente et dont 3 jours en treck en dehors des camps sécurisés… Notre plus grande hâte : nous endormir avec le rire des hyènes en fond sonore!!!!

    Hou… Vivement les vacances…

    Merci encore pour ton article,
    Bien amicalement,
    Audrey.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *