Le lac des Cygnes sud africain… à Paris

Depuis quelques mois, à la faveur de l’année de l’Afrique du Sud en France, les manifestations culturelles se multiplient et nous reviendrons régulièrement sur les nombreux événements qui sont ou seront organisés dans ce cadre et notamment durant le festival d’automne.

Mais aujourd’hui, je voulais vous parler du Lac des Cygnes version sud africaine chorégraphié par Dada Masilo qui mixte ce fabuleux ballet de Tchaïkovski avec une teinte particulièrement sud africaine et actuelle.

En effet, des accents zulus parcourent ce ballet et les solos époustouflants abordent cette tragédie avec une résonance sud africaine mais finalement universelle puisque le héros s’éprend secrètement d’un Homme, version moderne du cygne noir.

Cela rappelle avec poésie et finesse que les homosexuels étaient particulièrement réprimés durant l’apartheid au point que l’une des premières mesures du président Mandela fut de légaliser le mariage homosexuel. Alors que Madiba était souffrant et que la France se déchirait sur ce sujet de société, nombreux étaient ceux qui rappelaient cette mesure phare de la nouvelle Afrique du Sud et ceux qui, aussi, profitait de ce débat pour accuser Mandela de mille maux… dont celui-ci.

Bref, le lac des cygnes est une oeuvre universelle que chacun s’approprie et ce lac des cygnes sud africain prouve s’il en était nécessaire que l’Afrique du Sud n’a pas tant de retard que cela au niveau des mœurs comme au niveau des arts.

Au théâtre du Quai Branly à Paris et cela pour 10 représentations exceptionnelles du 17 au 28 octobre 2013. Pour plus d’informations, voici le lien vers le Quai Branly.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *