Les dix adresses à ne pas rater en Afrique en 2018

Entre le début et la fin de l’année, les palmarès fleurissent autant que les flocons de neige et tout le monde y va de sa sélection plus ou moins affinée de ses top x, meilleurs y ou autres classements. Alors moi aussi, je vais faire ma liste et pour une fois, je vais élargir ce classement à tout le continent. J’ai choisi le terme d' »adresses » volontairement pour ne pas seulement parler des hôtels mais de musées, de restaurants ou simplement de spots ou événements qu’il ne faudra pas rater en 2018. C’est parti!

Le Zeitz Mocaa ou l’art contemporain a son temple au Cap

Ce fut l’événement en septembre 2017: l’ouverture dans un ancien silo à grain du plus grand et plus audacieux musée d’art contemporain en Afrique. Et forcément, il s’est installé au Cap, la ville la moins africaine sans aucun doute, mais aussi celle qui attire le plus de monde… une formidable vitrine pour poussée la découverte du continent un peu plus loin. Les divers témoignages que j’ai reçu ne sont pas totalement enthousiastes sur la sélection d’œuvres, encore limitées; mais le lieu, son architecture folle et cet environnement industriel, en font définitivement un incontournable. Comme tout musée, à visiter avec un guide privé ou mieux un conservateur du musée… c’est possible. Et si vous avez les moyens (beaucoup de moyens), tenter de séjour au The Silo, hôtel au design tout aussi fou et aux tarifs correspondants… Pour avoir juste la sensation, la terrasse autour de la piscine sur le rooftop, permet une vue unique sur la montagne de la table.

La table de Luke Dale au Saxon à Johannesburg

10 tables à l’étage du Saxon, cette demeure simili moderne et aujourd’hui l’adresse la plus exclusive de Johannesburg. 10 tables, un service unique, 5 ou 8 plats avec vins ou avec le thé (Yswara) adapté à chaque met. Une expérience culinaire imaginé par le célèbre chef sud africain du Test Kitchen. Si les amateurs de gastronomie ne tomberont pas à la renverse, le lieu, sans charme, est intéressant pour sa modernité, ses serveurs dandys et son ambiance tamisée… et pour rencontrer la belle société sud africaine le temps d’une soirée. Pas inoubliable pour les papilles, mais quand même un bel effort et un beau concept.

Le Marabit jazz club à Johannesburg

Le Potluck Club y avait posé ses valises et surtout sa carte début novembre et la marabit jazz club s’est envolé de ses propres ailes. Situé dans les sous sols d’un hôtel du centre ville (donc où personne ne va), c’est la jazz club du moment. Du vrai jazz accessible à tous, une piste de danse qui se remplit au fur et à mesure que la soirée avance. Une table parfaite, agrémentée de plats tapas très agréables et fins… J’ai adoré le fumoir avec sa sélection de cigares, ses fauteuils confortables et le son de la pièce voisine qui est diffusé pour ne rien perdre du rythme… A voir absolument.

Le Bisate Lodge au Rwanda

J’en avais parlé sur Instagram et quand j’ai posté la première photo, ce fut l’une des plus aimées. Situé à quelques pas du parc des Volcans au Rwanda, les chambres (bungalows) ont une forme arrondie, telles des nids dispersés dans une nature luxuriante. Hors de prix, comme les permis gorilles, un hébergement bio dans tous les sens du terme, totalement intégré avec un niveau de service digne des meilleurs lodges d’Afrique Australe (Wilderness). Si on peut s’offrir de l’exceptionnel autour de l’expérience exceptionnelle qu’offrent les gorilles… alors foncez.

Le Feline Fields au Botswana

Le lodge le plus difficile à vendre du Botswana et sans aucun doute le plus exceptionnel. Situé à l’ouest du delta dans une région sauvage mais pas du tout exploitée, nous sommes là dans une vraie région où vivent les vrais bushmens. Une nature totalement vierge, des paysages de bush, plats et infinis mais surtout, un niveau de prestation unique au Botswana pourtant bien pourvu. Les villas avec piscine privée sont conçues pour sur plusieurs niveaux; ainsi du lit, du salon, de la salle de bain, face à vous la nature totalement vierge. La faune commence à y être très présente. Vous seuls et rien autour. Et un séjour loin des stéréotypes: music system dans les chambres, cuisine fusion, activités dans tous les sens (cheval, golf, vélo de brousse, marche, interaction et bien d’autres choses). Une expérience unique et dans les prix botswanais (normal). Un futur incontournable.

Le train entre Nairobi et Mombasa au Kenya

Il était jadis le trajet préféré des gros groupes de voyageurs, puis l’état de la voie s’était dégradé, la sécurité aussi et il était devenu le train de la dernière chance. Puis, quelques années de gros travaux plus tard, les trains ont été rénovés, la voie sécurisée et l’on peut de nouveau vivre la traversée du Tsavo en train pour aller des hauts plateaux de Nairobi à la côte brûlante de Mombasa. Attention, ce n’est pas l’orient express, cela reste un train de Voyageurs. Mais un excellent moyen de rencontrer des kenyans et de voyager dans le mythe du Kenya éternel.

L’île de Mozambique… au Mozambique

Elle sera la star du prochain numéro de Vacance, le magazine pointu de Voyageurs du Monde. L’île de Mozambique, située non loin de Nampula est un peu au bout du monde et pourtant, c’est un petit bijou… en devenir. Un îlot totalement recouvert de vieilles demeures au charme indéniable, quelques adresses sympathiques, la mer, tout autour et ce parfum d’Afrique lusophone comme seul le Mozambique peut l’offrir. Ce n’est pas encore Zanzibar ni Lamu, mais on y retrouve sans doute la même ambiance que ces lieux mythiques… à l’origine.

le futur Serra Cafema en Namibie

Un mythe en Namibie. Serra Cafema fut pendant quelques dizaines d’années le plus beau lodge de Namibie. Le coin le plus au nord du pays, au bord de la rivière Kunene à la frontière de l’Angola. Les voyageurs y vont pour voir (ou mater) les himbas. Mais ils appréciaient le séjour pour la beauté unique de ces paysages totalement vierges, entre brousse et désert. Ce lodge est actuellement en travaux (enfin); il va être remonté en haut de la collines pour mieux profiter de la vue (et se protéger des crues). Avec un design nouveau, fait de bois noble et de moustiquaires invisibles. Un futur bijou du continent qui ouvre dans l’année.

la foire d’art contemporain de Dakar

J’ai choisi de terminer avec la foire d’art contemporain qui aura lieu au mois de mai à Dakar. Soyons clair, le mois de mai est loin d’être le mois idéal pour voyager au Sénégal. Mais ce pays renaît et profite pleinement de l’engouement pour une certaine idée de l’Afrique. Les plus belles galeries, les plus grands artistes s’y retrouveront pour une fête haute en couleur et pour profiter de tout ce que le Sénégal fait de mieux: son sens de la fête, sa cuisine et son peuple si accueillant. C’est aussi symbolique car ce pays (injustement boudé à cause de sa proximité avec le Sahel) repart en flèche. Si le tourisme de masse va retourner sur la petite côte, l’autre tourisme va revenir et profiter pleinement de Dakar, Gorée, le Siné Saloum et surtout l’indéboulonnable plus belle et agréable ville d’Afrique de l’Ouest, Saint Louis du Sénégal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *