Mes 5 paradis sud africains

Bon disons le clairement, je prends ici le partie pris que je gagne à la loterie et que tout est possible. Il ne sera pas toujours nécessaire d’être millionnaire pour aller dans certains endroits mais avouons le tout de même… certains sont juste très… très… très chers. Mais ce qui est agréable avec les mots, c’est que c’est gratuit… que la fête commence !

1) Cape Vidal, l’océan sauvage
On commence modeste, un bon camp du Natal Parks Board. Un bungalow sur pilotis à 60 km de la porte d’entrée du parc de Santa Lucia. On arrive à Cape Vidal (j’en ai déjà parlé ici), bungalow tout confort, avec salon, cuisine équipé, lits bien sûr et draps aussi. Ici rien de sommaire. Une structure en bois… assez étanche, et des bungalows éloignés les uns des autres… en contrebas, un BBQ, évidemment !. à 20 mètres, les dunes et plus loin la mer. Si les gros lourds de pêcheurs au gros ne traînaient pas dans le coin avec leur bakkie, ce serait le top du top. Mais clairement, être seul au monde avec un tel confort, une telle liberté et dans ce site classé au patrimoine mondial, c’est parfait !

2) La vue qui tue au Kruger
J’en avais déjà parlé ! Alors là, c’est carrément gratuit ! Un point de vue entre Lower Sabie et Satara au cœur du parc national Kruger et non loin du stop pique nique de Tshokwane. Un simple stop, aménagé avec en contrebas l’immensité du Kruger. C’est clairement la plus belle vue du Kruger. Et comme cette route côté piste est peu fréquentée, quand on a l’immensité pour soi, c’est le comble du luxe. Pour les plus argentés et dans le même style, choisissez la maison de Richard Branson, le Ulusaba Clifftop, pour le délire d’avoir sa maison tout confort (et plus encore) au sommet d’une colline à Sabi Sand. L’un des tops du top selon moi.

3) La vue de fou sur la mer et le top du design au Cap
Ellerman House & Villa ; là aussi je me suis extasié devant cet hébergement sublime, l’un des seuls Relais & Châteaux du Cap. Sur la corniche de Bantry Bay, vous avez Ellerman House et vous avez ses villas. Ma préférée (ils vont me haïr) c’est la Villa One, avec un mobilier contemporain et une vue fracassante sur la mer. Le comble du top, la villa n’est que pour vous avec chef à disposition pour profiter en exclusivité du meilleur de la gastronomie du Cap. Là, ça devient sérieux et de l’ordre du rêve ! Mais c’est bon de rêver parfois !

4) Là où se trouve le coucher de soleil urbain le plus beau
Ce n’est pas objectif car j’adore Johannesburg (et je suis l’un des rares d’ailleurs). Mais j’adore aller sur la terrasse de l’immonde Tsogo Sun de Sandton au coucher du soleil. Après avoir traversé les couloirs, lobbies et hall immense digne de pires centres commerciaux, vous arrivez sur une terrasse assez bien décorée (style lounge) avec de la musique, des petits (faux) bomas partout et les jolies filles multicolores qui viennent boire un verre en afterwork. Après une journée de visite, de rencontres, dans la frénésie de la ville, le soir au printemps, au coucher du soleil, avec vue sur les tours design qui se construisent alentours… et un petit verre. On se détend, coool !

5) Se lever avec le désert à vos pieds
Le matin est souvent le plus beau des moments avec les couchers de soleil. L’aurore est souvent plus solitaire, silencieuse et pure. Parmi tous les matins du monde, rares sont ceux qui valent un lever de soleil dans le Kalahari sud africain. Pour en profiter pleinement et de manière très exclusive, choisissez Tswalu, quasiment seulement accessible par avion, cela vous propulse dans un monde sauvage, épuré, solitaire et sublime. Le matin est donc ce moment parfait où tout reste à faire. Les couleurs se réveillent et les promesses du jour se dévoilent peu à peu. Par la baie vitrée de votre bungalows, vous voyez cette zone semi aride passer du noir au bleu puis du bleu au gri puis à mesure que le soleil apparaît les nuances de couleurs se multiplient… asseyez vous sur votre terrasse avec un bon café chaud et attendez que le monde se dévoile. Magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *