100 articles… et après ? qu’attendre de l’Afrique du Sud en 2015

Un peu plus d’un an et 100 articles dédiés à l’Afrique du Sud plus tard… quelle est l’Afrique du Sud qui nous attend pour l’année à venir et quel est le bilan de cette année… depuis la naissance de ce blog, vous êtes plus de 50 000 à avoir posé le regard sur ces articles et quelques centaines à m’avoir laissé un commentaire ou à m’avoir posé des questions… d’abord inspiré de faits réels, puis de billets d’humeur, puis comme tous les blogs, de classements (les top 5, 10, les meilleurs), puis de souvenirs des grandes heures, puis bien sûr, des heures sombres du décès de Nelson Mandela, ce blog a vécu avec vous, un an de la vie de mon Afrique du Sud…

Et puis après ?
A l’heure où tout le monde croit soit qu’Ebola va prendre l’avion vers le Sud et traverser tout le continent, à l’heure où l’Afrique du Sud met des bâtons dans les roues des voyageurs (les problèmes de passeport, puis d’entrée des enfants… attention, ce n’est que remis à juin 2015), le voyageur en Afrique du Sud doit s’accrocher à son but et continuer de rêver alors que le monde réel le rattrape.

En Afrique du Sud, le président Zuma a été réélu, mais la note de Moodys continue de descendre, la croissance est en panne et la corruption est en forme… Une fois que j’ai dit cela, clairement, cela ne vous donne pas envie… partir au bout du monde pour entendre les mêmes préoccupations que chez nous… cela en vaut il la peine ? Clairement oui, car malgré ces nouvelles, l’Afrique du Sud est un monde qui se construit… Les choses y changent plus vite et les freins y sont moins forts.

Bref, si l’office du Tourisme de ce pays continue de chanter « un monde en un seul pays », j’ai envie de vous dire que plusieurs mondes vous attendent et vous attendront plus que jamais en 2015… un monde gris comme le nôtre et puis un monde brillant, qui accélère, qui est merveilleux et mouvant, impermanent, donc inquiétant… bref enthousiasmant.

Et on va où en 2015 ?
2015 sera forcément le couronnement de Johannesburg, la ville de l’Or qui va définitivement devenir une vraie destination culturelle… Out Pretoria déjà reléguée dans les pages jaunies des brochures de voyage défraîchies… Le Cap continue d’avoir la côte, facile, trop facile tellement cette ville est belle. Je prédis la renaissance de Durban, souvent décriée, souvent mal connue, Durban sera la ville tendance… après le Cap qui frime avec son année du design… Durban sera tendance car tournée vers l’Inde et vers l’Asie, elle a le vent en poupe et des attraits que peu connaissent si ce n’est son front de mer.

Et on fait quoi en 2015 ?
En 2015, on fera du safari autrement, on paiera toujours plus cher (malheureusement) mais on bénéficiera toujours d’un rand faible pour pouvoir goûter au luxe inouï de vivre normalement dans une nature anormale. On cherchera du tourisme bio. On ira manger bio à la Satyagraha House, cueillir des légumes à Babylonstoren, admirer la mer depuis Tintswalo Atlantic, siroter un verre sur le toit du Tsogo Sun de Jozy. On arrêtera de choisir des petites berlines sans intérêt et sans confort pour parcourir les longues routes, on tentera les voitures Hybrid, grosses berlines ou beaux 4X4… On cherchera toujours plus de contact avec la population, partout où cela est possible et surtout… vrai. On ira se perdre sur les dunes du Maputaland… ou sur les plages du Mozambique voisin… on caressera des éléphants, on verra des rhinocéros amputés de leur défense pour leur sauver la vie, on cherchera des lions… on marchera encore plus, du Drakensberg à la Blyde River, sur la route des jardins et sur les ponts suspendus de Tsitsikamma…

L’Afrique du Sud est un monde en un seul pays… et aussi plusieurs mondes… en 2015, ce monde qui s’offre aux curieux, sera celui d’un monde contemporain, connecté, où tout est possible et où l’actualité devient moderne, tendance… Aucune nostalgie, l’Afrique du Sud regarde vers l’avenir… alors ensemble, continuons à l’accompagner.

2 Comments on “100 articles… et après ? qu’attendre de l’Afrique du Sud en 2015

  1. Bonjour Fabrice , il y a 3 mois nous étions à mi-chemin de notre beau périple d’un mois en Afrique du Sud , à Plettenberg précisément …
    notre voyage a commencé début septembre à Satyagraha house , lieu unique où la présence de Gandhi est encore palpable et servie par une équipe attachante ; nous avons apprécié l’accueil de Claire et Serge nous a guidés dans Joburg et Soweto avec dynamisme et bonne humeur ; 3 jours inoubliables …
    ensuite , nous avons parcouru la réserve de Madikwe , avec des safaris très bien conçus et conduits au lodge d’Impodimo , remarquable à tous points de vue , avant de rejoindre par les airs la Garden Route de Port Elizabeth au Cap via Storm’s River , Plettenberg
    ( promenade avec les cheetahs à Tenikwa et péninsule de Robberg à conseiller fortement )
    Oudtshoorn ( ses suricates et la magnifique passe de Swartberg ) , la route 62 ( halte à Barrydale au Tradouw guesthouse , pittoresque ) , Swellendam , Hermanus ( rencontre avec Eric Davalala , le « crieur de baleines  » , interviewé par une journaliste d’une radio locale qui nous a ensuite tendu le micro …)
    Final : 2 nuits à Simonstown , excellente base pour visiter la péninsule du Cap de Bonne espérance , puis 4 jours au Cap , où nous avons apprécié le boutique hotel Rouge on Rose , dans le quartier pittoresque et central de Bokaap
    Pour avoir pas mal voyagé dans l’hémisphère Sud ( Australie , Nouvelle zélande , Maurice et Rodrigues , etc…) nous plaçons ce périple à égalité avec ces autres destinations
    Sans occulter les progrès qui restent à accomplir , nous avons perçu un dynamisme de bonne augure pour ce pays attachant qui regarde vers l’avenir , comme vous le soulignez plus haut
    Merci d’avoir contribué par votre blog à la réussite de notre voyage

    • Cher Monsieur,

      Je tiens à vous remercier pour votre retour très précieux suite à ce grand périple en Afrique du Sud. Je vous remercie pour tous ces conseils judicieux que je me permets de valider afin que tous s’en inspirent. Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *