En Afrique du Sud, le ciel est plus grand !

J’en ai d’autres des banalités comme cela, le soleil brille, la mer est bleue, la neige c’est froid… mais plus sérieusement je souhaitais parler aujourd’hui du ciel. D’abord parce qu’au milieu de la jungle urbaine, j’aime lever la tête, voir un avion fendre le ciel, bref m’envoler quelques instants ou plus particulièrement me reconnecter au monde… non, je n’ai rien fumé (rire).

En Afrique et plus particulièrement en Afrique du Sud, il m’a toujours semblé que le ciel était plus grand. Sans doute y a-t-il des raisons scientifiques ou psychologiques à cela mais sans cesse dans ma vie et mes voyages là bas, j’ai constaté que le ciel prenait plus des 2 tiers de mon champ de vision et j’ai aimé cela. J’ai aimé la symbolique tout d’abord mais j’ai aussi aimé l’impression de me promener en bas d’un ciel immense. Les matins, en allant travailler et comme tout bon sud africain qui se respecte, j’alignais les kilomètres sur l’autoroute du Gauteng, avec ce ciel qui trônait et rendait ce paysage urbain, un peu plus agréable. Je dirais même que le ciel rend Johannesburg et sa région assez belle. Evidemment, au Cap, le ciel est aussi beau, mais avec leur mer, leurs montagnes, la pureté du ciel est entachée par les paysages terrestres (rires).

Le ciel est un vrai repère et un vrai personnage d’un voyage en Afrique du Sud et même de la vie en général. Les couchers et levers de soleil sont des moments sacrés et souvent magnifiques. On lève les yeux au ciel lors d’un safari, regardant tourner les vautours autour d’une carcasse, promesse d’un félin affamé se goinfrant sur une proie morte et si populaire auprès de tous les charognards de la brousse. Et le soir aussi. Comme dans les Highveld on est rarement en dessous de 1500 mètres d’altitude, la nuit hors des villes est un pur bonheur, quasiment celui que l’on éprouve dans le désert, quand la nuit étoilée inonde de sa lumière sombre les paysages alentours. Mais le ciel donne ses orages d’une violence inouïe en été ou prend feu quand le soleil l’inonde (photo)…

Je voulais donc vous faire part de ce souvenir intense, intime et apparemment si insignifiant. Mais quand vous arriverez en Afrique du Sud, levez la tête et vous constaterez comme moi que là bas, le ciel est plus grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *