Le Blyde River Canyon… incontournable

Le Canyon de la Blyde River est l’un des plus grands au monde et sans doute l’endroit le moins connu de ceux qui ne sont jamais partis en Afrique du Sud. Pour la publicité, il s’agit du troisième plus grand canyon au monde, et un lieu rendu mythique par le cinéma et le fameux film « les dieux sont tombés sur la tête » ; le bushman qui jette sa bouteille de coca cola, la jette depuis l’un des belvédères de ce canyon.

Mes premières rencontres avec le canyon furent des rencontres ratées… comme s’il avait voulu m’obliger à revenir sans cesse le revoir. Ce n’est qu’au bout de ma cinquième visite (en général au bout de 2, il satisfait le visiteur) que la brume qui envahit le canyon décida de disparaître pour m’offrir ses plus beaux panoramas. Le plus connu est God’s Window, la fenêtre de Dieu, et bizarrement c’est selon moi la moins impressionnante. La plus grandiose demeure selon moi la vue sur les Trois Rondavels (photo) qui vaut son pesant d’or…

La végétation tropicale qui sévit dans le canyon rend cet endroit vraiment singulier. La plupart des visiteurs se contentent grâce à l’excellente route des panoramas des 3 belvédères les plus connus, les deux déjà cités auxquels se rajoute les Bourke Lucks Potholes, où l’érosion a sculpté la roche de manière unique. Mais cette région, un incontournable est aussi prisée par la richesse des activités qu’elle propose et sa proximité avec le parc Kruger. La plus incontournable et l’une des plus chères est la survol en montgolfière au petit matin. On s’envole au lever du jour au dessus du canyon et à mesure que la brume s’évapore, le paysage devient grandiose. Les touristes n’oublieront pas de passer se faire plumer à Pilgrim’s Rest mais la vraie découverte se fait à pied. De nombreuses randonnées sont possibles avec pour but quelques superbes chutes d’eau dont la fameuse Lisbon Falls.

On prévoit deux jours au minimum dans cette région si proche du Kruger que le voyageur n’y dédie souvent qu’une seule nuit. Les amateurs de pêche à la mouche seront ravis de s’adonner à leur pratique sur les ruisseaux qui s’échappent du canyon qui n’est finalement que la fin ou le début de la chaîne de montagne du Drakensberg qui vous mènera jusqu’au Lesotho bien plus au Sud.

De nombreuses solutions d’hébergement existent pas de publicité ici, mais la ville de Graskop, la plus laide sans aucun doute de la région, à seulement quelques kilomètres de God’s Window, est l’étape qui sera la plus prisée mais loin d’être la meilleure aujourd’hui. On choisit plutôt des guest farm ou de très belles maisons d’hôtes, dans un style colonial assez bien pensé et une nature très généreuse… Ce canyon, entre Limpopo et Mpumalanga a plutôt une végétation tropicale, au Sud, les plantations de bananes et au Nord les premiers baobabs. Nous sommes ici entre deux mondes, une escale parfaite et indispensable et aussi évidente pour tout voyageurs en Afrique du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *