Est il important de parler anglais en Afrique du Sud ?

Cette question est assez anodine et la réponse peut sembler évidente. En fait, elle sera évidente selon votre pratique de la langue de Shakespeare. Ma réponse qui prendra donc d’office le statut de « loi incontournable » est OUI. Il faut parler l’anglais, comme il faut le parler en général quand on voyage dans le monde non francophone. Il faut le parler mais nul besoin de pratiquer un anglais oxfordien. Et cela pour plusieurs raisons : tout d’abord car il serait trop pur pour être totalement adapté et ensuite parce que la plupart des sud africain ne vous comprendrait pas ou pas assez. En fait, un anglais courant, débrouillard mais décomplexé suffira à entrer en contact, s’informer voire même plaisanter ou tout simplement être poli.

Car en Afrique du Sud comme dans tous les pays du monde, il y a des usages. On dit « bonjour », on demande « comment ça va » et on aborde notre sujet. On interpelle, on discute, on sourit, bref on est vivant et non une sorte d’infirme sourd et muet… au moins en Anglais. Car le réflexe de ceux qui ne parlent pas l’anglais est de croire que personne ne les comprend ; on parle fort, parfois crument, bref on est malpoli… un touriste de base…

Je ne rentrerai pas dans une vision tiers-mondiste d’échange Nord-Sud (que je partage pourtant en grande partie) mais voyager en Afrique du Sud, c’est aussi partir à la rencontre d’un peuple. Pas seulement le Big Five, pas seulement des visites en groupe ou privées, guidées. C’est un pays de liberté, de grands espaces et ainsi, en parlant un peu l’anglais, on gagne son passeport pour une vraie rencontre avec ce pays.

D’ailleurs, l’attitude des étrangers à l’égard des minorités majoritaires (en gros les noirs) dès lors qu’elle est naturelle, rend le contact avec 85% de la population bien plus chaleureux qu’il ne le serait autrement. Ne mimez pas le mépris que certains blancs affichent encore. Be different. Vous ne changerez pas l’histoire, ni les mentalités, mais la gentillesse, la bienveillance et la politesse ouvrent bien des portes et éclairent vos pas (c’est beau non ?).

Alors parlez l’anglais. Mais attention, ne commencez pas à vouloir avoir un anglais parfait. L’important, c’est d’être compris et de faire passer votre message. Les temps, la syntaxe etc, laissons cela au élève du collège. Soyez naturel et même si vous dites n’importe quoi, vous le direz avec tant de conviction que l’on vous comprendra. Et n’oubliez pas, qu’en tant que voyageurs, vous êtes aussi un client dans pas mal d’endroit où vous irez. Et un client, on le comprend toujours !! j’ai passé ma vie à être client en Afrique du Sud, et je le suis toujours. Je lis dans le regard de mes interlocuteurs s’ils comprennent ce que je dis. Quand je vois que le regard devient absent. Je m’arrête, je me calme et je lance une blague ou je répète. Car le piège quand on parle mal mais qu’on n’a pas peur, c’est qu’on croit être très clair et compréhensible.

Alors commencez par un modeste « excuse my poor english », on vous répondra « mais non, mais non, your english is wonderful or amazing (toujours des superlatifs), et enclenchez la première.
Lancez vous et vous verrez combien, humainement, ce pays a à vous apporter

2 Comments on “Est il important de parler anglais en Afrique du Sud ?

    • Bonjour, en cherchant via les réseaux… vous trouverez. Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *