Un voyage avec des ados… l’Afrique du Sud a le swagg!!

Ah ces ados ou pré ados… vissés sur leur console ou leur portable… adeptes de tout sauf de ce que les parents veulent. Révolutionnaires du quotidien, pratiquant la résistance passive mieux que quiconque… un voyage en Afrique du Sud peut être salutaire pour renouer le dialogue, leur montrer le chemin, entre digital detox et rencontre avec le « vrai » monde… Voici le voyage assez simple que je vous conseille…

1er jour : cela commence par ne pas prendre Johannesburg par le côté « city tour » à la gloire d’un passé qui ne leur dit déjà rien… (ils sont nés que Mandela n’était déjà plus président). On peut le prendre par deux axes : l’art et l’art contemporain, comme cela, soit ils sont éclairés et cela les ravit, soit ils ne le sont pas et ils se moquent… bref ils sont vivants … et à travers l’art, on rencontre un pays, une ville et leur histoire… On peut le prendre aussi par le sport ( pour les garçons en allant voir les stades mythiques, visiter une école de foot (je conseille celle enthousiasmante de Diambars) ou même faire du sport après le vol plutôt que de visiter, tout cela est possible). Ou pour les filles (pour poursuivre dans les stéréotypes sexistes), aller faire du shopping et découvrir les jeunes créateurs de modes qui donnent à Joburg cette réputation de New York de l’Afrique. Le soir, c’est soit Jazz, soit dîner tranquille à la Satyagraha… et on médite en mangeant végétarien… une vraie agression d’ados.

2ème jour : on loue une voiture mais une voiture surélevée et vaste (genre Fortuner). Pour éviter que les deux ados ou pré ados entre-tuent. Et pour que chacun ait son espace vitale. Pendant les 5 heures de route, on vit le paysage ou on choisit sa tablette, sa console ou son téléphone (réseau partout). J’ai choisit pour ces deux nuits une guest house qui appartient à des gens jeunes et branchés qui adorent le monde arabe. Un drôle de mélange dans ce far west sud africain (région de la ruée vers l’or à deux pas du bush). L’orient, l’Afrique et un petit côté branché… au milieu d’un trou perdu… dans la région de la Blyde.

3ème jour : on bouscule par la contemplation et l’éblouissement… début à l’aube et survol en montgolfière du canyon de la Blyde River… wouah !!! Et pourquoi pas aller dans un orphelinat d’éléphant… histoire de s’approcher d’eux et redevenir modeste… ou le centre des espèces menacées de Hoedspruit (et redevenir modeste face à des guépards)… mais très peu de routes touristiques et de belvédères enivrants… qu’ils verront quand même poussés par leurs parents…

4 et 5ème jours : Y’a du wifi partout, indispensable pour dire combien leur vie est extra sur les réseaux sociaux alors qu’ils font la tête tous les jours… deux jours en réserve privée, au milieu de la brousse. Parents et enfants, chacun leur chambre, et leurs frissons dans la nuit loin d’être silencieuse. De grosses sensations, les safaris inclus et le soir autour du feu, pas de télé, ni de jeu, ni de dîner séparé… on se retrouve, on savoure en famille.

6ème et 7ème jour : après la réserve privée, tout le monde part dans le parc national… fini le cocon de la réserve privée, le savoir faire des rangers, là, on se débrouille. Pas de réseau (la journée), on cherche les animaux et on vit de grands moments en famille… Le soir, on vit à la dure (un peu), on se fait un braii (barbecue) dans la douceur de la nuit. Au loin les hippos sortent de l’eau et s’approchent…

8 et 9ème jour : on dépose la voiture et on s’envole pour le sud… Direction le Cap et plus précisément la région d’Hermanus. Un vol et une nouvelle voiture… on est au bord de l’une des plus belles baies du pays… au choix, soit aller voir les baleines en bateau (ça tue – de juillet à novembre) soit se frotter aux grand requins blancs (en option) qui est chez lui… évidement on ne se baigne pas…

10 au 15ème jour : 5 nuits au Cap, c’est plus que d’habitude mais c’est nécessaire pour capitaliser toutes les belles choses faites ; 3 solutions d’hébergement : soit un appart sympa au cœur d’un quartier branché… chacun fait sa vie en liberté, loin des contraintes de l’hôtellerie… soit on choisit un boutique hôtel top tendance, déco et design avec transfert gratuit à volonté pour le centre… soit on choisit un paradis en bord de mer à 10 minutes du Cap.. palace de plage… sans s’y baigner… mais super piscine pour buller.

En activité, soit on se débrouille, soit on fait du shopping, soit on se fait de super tables jeunes et branchées comme test Kitchen ou sur la plage le Grand Beach Café à Granger Bay. Shopping branché à Biscuit Mill ou plus classique au Waterfront… shopping déco pour papa maman et shopping branchouille vers Long Street. En activité possible, du street art et de l’art, avec pour guide un artiste spécialiste des graffitis des rues, du VTT (pour les saouler dans les deux sens du terme car cela se termine en dégustation de vins à Constantia). Et pourquoi pas une petite leçon de surf sur la plage mythique de Muizenberg. Et si on se faisait une rencontre avec un « local »… un pour les parents… et un pour les ados… ce serait pas mal… dans le genre « vis ma vie ».

Pour la voiture, on laisse dans le Nord le gros SUV et on prend une berline (pour faire plaisir à papa, maman) et pour être dans une logique plus urbaine… la nouvelle Jaguar ? Ok je prends !
Au final, soit les enfants choisiront que c’en est fini des voyages familiaux… soit ce sera le début d’une nouvelle vie familiale… l’Afrique du Sud, meilleure amie des familles… décomposées…

One Comment on “Un voyage avec des ados… l’Afrique du Sud a le swagg!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *