Les 10 essentiels d’un voyage en famille en Afrique du Sud

A l’heure où l’Afrique du Sud tente de mettre en place un système de contrôle de l’entrée et de la sortie des mineurs du pays, cela nous rappelle que l’Afrique du Sud est une destination Famille, idéale quelque soit l’âge des enfants…

Inévitable Cape Town

On évitera la route des vins, ou alors pour faire un tour de poney dans les vignes et on se concentrera sur le Cap : manchots, baleines, aquarium, piscine ou même mer si on n’est pas frileux, le Cap est une ville où il fait bon vivre pour les familles. On choisira un hébergement plutôt avec une piscine chauffée (attention c’est rarement le cas). Personnellement, je choisirais plutôt un hôtel qu’une guest house, à moins de la privatiser, pour être tranquille. Les mastodontes One & Only ou Mount Nelson seront parfaitement adaptés. Pour affiner un peu, certains choisiront des maisons mais je conseillerais plutôt des appartements, assez proches des centres d’intérêt comme le Waterfront ou Camp’s Bay. Pour les enfants « bobo » plutôt le quartier de De Waterkant… Robben Island pourra être visitée pour l’exotisme de cette île et le fantasme de la prison… la sensibilisation à l’apartheid viendra d’elle-même.

Zulu… un mythe

Un voyage est une histoire et le peuple zoulou et sa culture ne peuvent être passés sous silence lors d’un voyage en général et un voyage en famille en particulier. J’ai toujours été frappé par l’attraction que peuvent avoir les enfants pour Napoléon… alors pourquoi pas leur parler du « Napoléon » Zulu, le fameux roi Shaka. Visiter les champs de batailles vers le plateau des milles collines… alors évidemment les spectacles touristiques de Shaka Zulu, Dumazulu et autres seront à éviter par les biens pensants amateurs d’authenticité… mais en famille, ces spectacles seront des initiations parfois amusantes, souvent impersonnelles. L’idéal sera de réserver une table dans un village perché sur une colline du Zululand et de contempler l’horizon des conquêtes de ce peuple illustre et guerrier.

Santa Lucia… la mer version XXL

Ici, la mer n’est pas un lieu de plaisir infantile mais un mastodonte qui pousse vers les terres d’immenses dunes de sable et plus loin les lacs s’entremêlent et l’on peut envisager de petites randonnées troublées par la présence non menaçantes des hippo et croco alentours. Une nature totalement vierge mais comme toujours, parfaitement domptée et adaptée au besoin de tous… pour se mettre dans l’ambiance, un petit tour au parc à croco à l’entrée de Santa Lucia peut être à conseiller avant de partir avec son sac à dos et sa gourde à l’ascension des dunes de Cape Vidal ou des sentiers de Charter’s Creek.

Mlilwane, la réserve à pied

Je parle rarement du Swaziland dans ces pages, parce que ce n’est pas le thème, bien que le Swaziland soit souvent une étape d’un voyage en Afrique du Sud. Il existe une réserve animalière (mais sans animaux trop méchants hors de l’eau), Mlilwane. Un village traditionnel vous accueille avant de partir du point d’eau squatté par un hippo démonstratif, vers une balade de 2 heures sur un sentier où antilopes, gnous et autres herbivores se succèdent sans trop s’approcher de vous (ils ont peur). Sensation très agréable de liberté et de frisson quand à la nuit tombée, on sait que les crocos et hippo envisagent sérieusement de sortir de l’eau…

A chacun son Kruger

Les rest camps seront parfait avec des ados, une chasse familiale, un jeu de piste au cœur de ce géant sauvage. Un jeu de piste où tous les sens sont en éveil, de pistes en routes, à la recherche des trésors animaliers… pour être certains de tout voir et dans de bonnes conditions, choisissez aussi des réserves privées (en vous assurant que vous serez bien dans une chambre « famille » et non deux chambres éloignées synonyme de cauchemar et de nuits blanches pour tout le monde… sensations garantis pour les safaris de nuit et piscine à dispo dans le plupart des lodges… un grand moment. Et dès lors qu’on met plus de sous, osez avoir votre maison dans la brousse : certains lodges ont des maisons privées avec ranger et staff (Chitwa, Singita, Jabulani ou Kings Camp entre autres).

Sun City – Disneyland sud africain

L’avantage de Disneyland, c’est que chacun peut y trouver son compte dès lors que l’on ne s’y prend pas au sérieux… les enfants adoreront la piscine à vague gigantesque, les grands n’oseront l’avouer. La forêt tropicale sera un incontournable. Piscine, golf, et même safaris dans le parc voisin du Pilanesberg sont autant d’attraction de ce complexe hôtelier qui date des années 90, donc qui date un peu mais qui répond parfaitement au concept de Entertainment Travel. Tant qu’à aller à Sun City, autant aller au Palace, délire architectural en plein dans le délire pseudo africain… sérieux s’abstenir.

Madikwe ou Addo, le safari sans palu

Madikwe au Nord Ouest ou Addo Elephant au Sud vers Port Elizabeth seront de belles alternatives si vous voulez éviter que vos enfants prennent des cachets anti palu pendant le voyage. Certes, on n’aura pas la richesse du Kruger ou du Zululand mais de très belles sensations et des lodges Family friendly. Mais attention, ces réserves sont parfois très riches en animaux et surtout dans les principaux recherchés par les enfants (lion et éléphants en tête)… on n’est pas non plus au zoo, ce sont de magnifiques ensembles sauvages avec des paysages somptueux.

Drakensberg, la montagne pour tous

Quelle beauté que ce massif montagneux dans la région qui borde la frontière avec le Lesotho. Royal Natal, Cathedral Peak, Giant’s Castle et même Golden Gate sont des réserves naturelles fabuleuses où l’on se promène librement et en toute sécurité. Je préconiserais de les pratiquer l’été pour tomber la chemise et sombrer dans l’une des piscines naturelles ou alors explorer les roches et les grottes ouvertes pour y admirer les peintures rupestres. Au loin des babouins crient et donnent le frisson… au cœur de ses montagnes, des auberges, de petits hôtels ou mieux des chalets (version up des rest camp) pour vivre en totale autarcie dans les montagnes (mais pas tout seuls quand même).

Durban rime avec enfant

Pas évident pour tous, cette ville que l’on évite souvent et un lieu assez sympa avec les enfants. Si je choisirai de séjourner en dehors, du côté de Umhlanga Rocks, une journée pour voir le port, visiter la ville miniature et faire du bateau miniature du côté de North Beach, la marché indien, pour préparer un prochain voyage dans le sous continent… et une balade en front de mer à observer les surfeurs depuis les pontons géants qui avancent vers la mer. Le dolphinarium date un peu mais disons que cela peut valoir le coup d’œil. J’opterais pour un séjour de 2 jours, pour profiter de l’originalité de la ville et de la douceur de son climat.

Johannesburg, quand le contemporain devient fun

Bien sûr, on pensera à Gold Reef City, vieux parc d’attraction peu fréquentable mais original car construit sur le site d’une ancienne mine d’or au sud ouest de la ville, non loin de Soweto… descendre dans une mine d’or désaffectée, en voilà une aventure. Dans le même genre « ridicule », un déjeuner au Carnivore sera cohérent. On préfèrera une visite guidée du musée de l’apartheid, qui peut rendre l’histoire bien accessible tant ce musée est clair et pédagogique… et impressionnant… une balade à vélo à Soweto pour les ados ou la visite d’une association dans les shacks et une initiation au gumboots… un déjeuner dans un resto en plein air du côté de 44 Stanley et pour les enfants (et en fait pour tous) le lion park pour découvrir la vie des lions et tenir dans ses bras un bébé lion… trop mignon… Pour l’hôtellerie, soit la Satyagraha House (forcément) pour l’idée de dormir dans un musée, version « nuit au musée » ou alors, l’African Pride, juste pour le fun de la déco contemporaine et la chaîne hifi à fond quand on rentre dans la chambre…

Bref, y’en a des aventures en famille à vivre en Afrique du Sud… quelle sera la vôtre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *