Le Kenya et M6… au service de l’Afrique du Sud

A la faveur des différents drames qui se sont déroulés au Kenya depuis deux ans, l’Afrique du Sud, comme d’autres pays africains dits « safari » ont bénéficié d’un report majeur de voyageurs en quête de vie sauvage. Plus d’un million de voyageurs au Kenya se sont répartis sur les autres destinations… en partie. Un grand nombre d’entre eux, ont jeté leur dévolu sur d’autres continents et si les problèmes kenyans ont bénéficié en partie au tourisme en Afrique du Sud ou en Tanzanie, il a aussi (et surtout) nuit à l’image du continent comme avant lui les autres guerres ou épidémies sur le continent… et dès lors, l’Afrique du Sud redevient africaine.

La venue imminente du président Obama au Kenya en juillet va peut être inverser la tendance. C’est la première fois qu’Obama revient dans le pays de son père depuis qu’il est président. Il y vient alors que le Kenya, qui est un pays démocratique et qui dispose d’une paix sociale acceptable, est devenu une destination condamnée alors même que la menace est extérieure (de Somalie principalement) et qu’elle a frappé jusqu’à présent surtout les kenyans, toujours dramatiquement et jamais les touristes, tout en ayant lieu dans des zones loin des zones touristiques ou des parcs nationaux.

Sa venue va se faire sous très haute surveillance… les présidents américains ne sont pas connus pour leur témérité au point qu’Obama n’a même pas osé venir après les attentats de Paris en janvier. Mais venir au Kenya est un geste fort. Il ne permettra pas au Kenya de remonter mais il permettra de donner une image positive du continent tout entier… et alors l’Afrique du Sud en tirera des bénéfices. D’ailleurs, rien n’est laissé au hasard et quand je parlais de témérité, Nairobi aura des airs de camp retranché selon mes informations. Une ville coupée en plusieurs parties fermées et ne pouvant être reliées les unes aux autres ; blocage de tous les réseaux téléphoniques et Internet… et sans doute bien d’autres mesures qui vont permettre au Kenyan de se reposer quelques jours.

On ne peut s’empêcher de craindre aussi le pire. Sa venue permet une exposition médiatique optimum et une loupe posée par les médias américains sur le continent ; et l’on sait que le monde médiatique n’est souvent qu’un copié collé des américains… à la moindre virgule de travers, nul doute que le retentissement sera mondial…

Mais on verra Michèle Obama faire des danses avec les Masaïs, caresser les éléphants de Sheldriks ou donner des cacahouètes aux girafes du manoir.

Plus léger, M6 diffuse actuellement une émission en prime time, « qui est la taupe » dont le thème est de découvrir qui est le traitre au sein d’un groupe de candidat soumis à divers challenges. Au-delà de l’intérêt de cette émission dont je vous laisse juge, elle fut quasiment intégralement tournée dans la région du Mpumalanga (jusqu’à maintenant)… Des paysages du parc Kruger à ceux du Canyon de la Blyde River, les paysages sont magnifiquement filmés et une superbe publicité pour l’Afrique du Sud, soutenu (et financé ?) par l’Office du tourisme d’Afrique du Sud.

J’ai toutefois été vraiment surpris par deux choses : l’extrême beauté de certaines images et paysages filmés dans la région. Au point que j’ai vraiment eu l’impression de redécouvrir cette belle région. Selon plusieurs indices, ce fut tourné sans doute en avril, la fin de l’été pour pouvoir profiter des paysages encore très vert, du contraste des couleurs et sans avoir trop de chaleur. Ce qui m’a surpris, c’est le choix des hébergements dans lesquels ils séjournent… On pense que la télé choisit souvent pour ses émissions des hébergements plutôt exceptionnels ou au pire des choses vraiment très simples. Et là, ils ont choisi des hébergements « moyen »… des choses qui peuvent paraître sympa à l’écran mais plutôt ringarde en terme de déco, de taille parfois très importante… bref digne d’un mauvais voyage sur mesure organisé dans les années 1990…

Bref ce mois de juillet peut signer le grand retour de l’Afrique dans le top de la « hype » du voyage, si Obama donne une bonne image du pays de son père et si M6 transforme ce programme en succès du buzz (c’est mal parti quand même sur ce second point). Au contraire, si le sort s’acharne, on peut revenir vers des heures sombres où nous devrons rêver dans l’ombre et le silence des belles contrées d’Afrique qui brillent en silence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *