Le secret du business des réserves privées

Les réserves privées sont prises d’assaut… Les plus luxueuses vont même s’offrir le luxe d’augmenter de 15 à 20% en 2015 alors que leur prix est déjà prohibitif pour le commun des mortels. Alors quel est le secret du business des réserves privées?

Quelles réserves privées?Des concessions sauvages privées existent partout en Afrique du Sud mais toutes ne se valent pas. On parlera ici des plus prestigieuses, les plus fréquentées, celles qui se situent autour du parc Kruger…. Et là aussi il existe une hiérarchie: celles de l’extrême Sud et celles du Nord sont peu fréquentée mais elles se livrent une guerre sans merci. Une vraie bataille de la faune à qui ouvrira ses portes ou les gardera fermées, à qui s’associera à qui pour avoir un plus grand domaine… Et au milieu de cela, des communautés ou des propriétaires terriens qui alourdissent leur compte en banque.

La plus riche, la plus exclusiveSabi Sand est un ensemble gigantesque en bordure Ouest du parc national Kruger. Et même au sein de cette grande concession, il existe plusieurs mondes. La Sabi Sand Nord abrite des lodges plus simples à l’exception de quelques uns. Les animaux sont là mais la nature plus sèche est peu propice aux léopards…Sabi Sand Sud est la 5eme avenue du safari africain. Les lodges les plus prestigieux y ont élus domicile. Chacun lorgne jalousement sur ses milliers d’hectares et développe les lodges les plus luxueux… L’un des plus anciens est Mala Mala, le plus grand domaine mais malheureusement les lodges les moins tendances que seuls les américains apprécient. On préfèrera les Singita, Londolozi, Ulusaba ou bien sûr Lion Sands (river et ivory).

Ces réserves privées sont privées pour permettre aux quelques privilégiés parmi leurs clients, de se sentir seuls… Les statistiques de vision des big five sont impressionnantes… Autant dire qu’ici le safari fait carton plein et que, ce qui ne gâche rien, quand on rentre au lodge, on se retrouve dans les plus beaux palaces de brousse de la planète…

Mais il en existe d’autres très connues ailleurs en Afrique du Sud… Parmi elles, je choisis Phinda, un gigantesque domaine au cœur du Zululand, aux portes de Santa Lucia et tout proche des grandes collines de Hluhluwe… Une pure merveille qui appartient aux communautés qui vivent bien de cette rente… Il suffit pour cela de voir l’état des routes et des villages de la région. Certes on n’est pas au Qatar mais on est largement au dessus des villages de la région.

Bref les réserves privées réussissent avec très peu de chambres mais grâce à un savoir faire unique et des prix démentiels, à vendre une certaine idée du safari, avec certains vices sans aucun doute mais aussi avec de grandes vertus… La vie sauvage pour être préservées a besoin d’argent; ces réserves privées prouvent depuis quelques dizaines d’années que ce modèle fonctionne… Cela va t’il durer?

Mais si vous partez en Afrique du Sud, ce serait une erreur de ne pas vivre l’expérience d’une réserve privée où qu’elle soit… Pour simplement vivre cette expérience de vie sauvage typiquement Sud africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *